TiPAREO a testé pour vous : Escapade à Petite Terre

Qui n’a pas rêvé de passer une journée sur un îlot inhabité où le temps file au rythme des alizés et du bruit des vagues, allongé dans un hamac? L’île de Petite Terre possède tous les atouts pour une journée inoubliable et totalement déconnectante.

Petite Terre est un petit archipel sauvage composé de deux îles inhabitées et protégées, Terre de Haut, et Terre de bas, la plus grande (1,5 km²). Le site a été classé « Réserve Naturelle » en 1998 et uniquement Terre de bas est visitable. Petite Terre est rattachée à la commune de La Désirade, et se situe à 11 kilomètres de la marina de Saint François et 12 kilomètres au Sud de La Désirade. La traversée en bateau depuis Saint François dure environ 45 minutes et est souvent assez mouvementée.

Eaux cristallines, plages de sable blanc, cocotiers… C’est un petit paradis sur terre entouré par un récif corallien qui abrite de nombreuses espèces marines. Avec simplement palmes, masques et tuba, il est possible de rencontrer des raies, des tortues, des requins citron en bord de plage, des barracudas, des poissons multicolores… En effet, le lagon de Petite Terre regorge de poissons tropicaux : Chirurgien noir, sorbe, Perroquet, colas,

cardinal queue-fine, poisson Ange, poisson trompette…Des raies pastenagues et léopard aiment également se balader dans ces eaux où l’on trouve aussi beaucoup de requins citron, et notamment de jeunes requins, le lagon leur  servant de nurserie. Ils sont absolument inoffensifs. Les tortues sont nombreuses, vous aurez sûrement la chance de nager à leurs côtés si vous vous faites discrets. Elles séjournent sur la côte Sud de Terre de Haut et sont fréquemment dans le chenal qui relie les deux îles.

Sur terre, le décor est tout aussi étonnant. Terre de Bas abrite le plus ancien phare de la Guadeloupe localement appelé « phare du bout du monde ». Construit en 1840, le phare de Petite Terre mesure 23 mètres de haut. Équipé auparavant d’une lanterne à feu fixe, les bateaux pouvaient l’apercevoir jusqu’à près de 30 kilomètres. Cette lanterne a été changée en 1934 par un brûleur circulaire au pétrole puis modernisée en 1965. Ce phare a été classé monument historique le 28 mars 2002. Un chemin balisé vous conduira au phare depuis la cocoteraie où vous pourrez aussi aller observer les vagues de l’Atlantique.

Seuls habitants ou presque de Petite Terre aujourd’hui, ce sont bien les iguanes. Espèce protégée, l’iguane est omniprésent à Petite-Terre. Le dernier recensement fait état de plus de 10 000 individus, soit environ le tiers de la population mondiale d’iguanes des petites Antilles ou iguane antillais . Si vous êtes observateur, vous pourrez en croiser un grand nombre sur une seule journée.

Comment s’y rendre?

De nombreux prestataires agréés vous permettent de vous en rendre sur Petite Terre en bateau rapide (40 min environ)  ou en voilier (1h30). Ils proposent tous un forfait journée incluant transport, repas, boissons. Les bateaux rapides ont l’avantage d’arriver en premier avant les voiliers où quelques dizaines de personnes accostent. Mais rassurez vous, il y a toujours un coin uniquement pour vous. Liste des prestataires.

 

Notre avis :  5/5

Les plus : paysages, plages, fonds marins, dépaysement, quiétude, au bout du monde, repas sous les cocotiers face au lagon, sieste entre deux cocotiers

Les moins : traversée pouvant être mouvementée, assez fréquentée en haute saison même si le nombre de visiteurs est limité

 

« Nous vous offrons bien plus qu’une maison de vacances… »

#tipareo #guadeloupe #randonnées #locationvacances #locationvillas #gites #antilles #caraïbes #ilot #plages

 

 

Leave a Comment

Follow by Email
Instagram